Carte blanche

Fermerfermer

Carte blanche | art | mercredi 19 février 2014

Akatre, matière vivante

La rubrique Carte blanche invite régulièrement des artistes présents sur le territoire à présenter une de leurs œuvres. Après Grand Corps Malade lors de la dernière édition, c'est sur le collectif Akatre que nous nous penchons cette fois. Basé à Saint-Ouen, Akatre est un trio fondé en 2007. Il travaille principalement autour de l'identité visuelle dans l'art, le culturel, la musique, la mode et le luxe.[En savoir plus]

Akatre crée de véritables univers ne manquant pas d'humour ou de malice, en détournant les objets du quotidien de leur fonction première pour en exploiter les qualités plastiques ou en jouant sur des sculptures dans lesquelles le corps devient le terrain de jeu de transformations multiformes.

Un travail reconnu

Leurs travaux de design et de photographie ont été exposés lors d'expositions collectives et personnelles comme au Bon Marché - Rive Gauche, au Palais des Arts de Marseille, à Chaumont pour le Festival international de l'affiche, à la Wanted Gallery, à Rennes pour "Libre Art Bitre", et à Saint-Ouen pour une rétrospective appelée "Atroa" des objets graphiques réalisés pour des commanditaires de l'art, du culturel, de la presse et du luxe. Akatre a également été exposé à la Gaîté lyrique, pour l'ouverture du lieu et pour la Nuit Blanche 2013, pour leurs vidéos illustrant les musiciens Para One & Tacteel.

Un trio qui s'exporte


Leurs installations artistiques, elles, ont été présentées à la Fondation Vasarely et à Lizières ("X100", "X400", "X500" pour l'exposition collective "Nature(s)"), au Museum of Destiny (Los Angeles) et c'est à Mains d'Œuvres en 2012, qu'ils présentent une création in situ visuelle et sonore grandiose appellée "Entre chiens et loups". Le trio expose en ce moment à Breda pour le Museum of Image. Plus près de nous, Akatre proposera le 16 mai une signalétique éphémère sur les bâtiments de la place du 8 mai 45 à Saint-Ouen, dans le cadre de la...


> Lire la suite

Kornflakes

Memo - Kornflakes from Akatre on Vimeo.

Les Cubes (création numérique, 2014)

Une évocation de l’Atelier, bientôt mis en place par Plaine Commune : un lieu d’expression et d’expérimentation pour dessiner ensemble la ville de demain.

 Vous êtes ici :

Nos actions

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Ecologie urbaine

Qualité de vie et environnement, développement durable et ressources naturelles, réductions des inégalités sociales, démocratie locale, etc. L'écologie urbaine permet de faire face aux défis du XXIe siècle, pour assurer le " bien être des populations actuelles dans le respect de celui des générations futures. "

©W. Vainqueur

La compétence

Dans un souci de qualité de vie, avec une vision à long terme, l'écologie urbaine veille à relier des disciplines autrefois traités séparément : économie, habitat, aménagement, environnement, emploi et insertion, commande publique...
Par exemple, une double urgence – réhabilitation de logements insalubres et réduction de la facture énergétique – peut faire l'objet d'une réponse globale comprenant plusieurs facteurs :

  • meilleure isolation des logements,
  • assainissement des bâtiments,
  • réduction consommation/coût de l'énergie liée au chauffage,
  • diminution de la pression sur les ressources limitées de la planète et sur le climat.

La qualité de vie recouvre des champs très divers :

  • L'accès à un environnement de qualité: qualité de l'air, bruit, énergie, déchets, qualité des sols, etc.
  • La propreté.
  • La tranquillité publique et la sécurité.
  • L'usage d'espaces publics de qualité favorisant le lien social et la convivialité
  • Une alimentation saine, constituée de produits de proximité.
  • L'accès à un emploi
  • La santé.
  • La réussite scolaire.
  • La mobilité.


L'écologie urbaine conduit à :

  • reconnaître les contraintes auxquelles nous sommes exposés : finitude des ressources, changements climatiques, érosion de la biodiversité, aggravation des inégalités, crise du capitalisme.
  • prendre des dispositions pour les affronter, rebondir, voire les dépasser, en s'appuyant sur les ressources humaines, physiques, patrimoniales, économiques, présentes sur notre territoire.

Depuis sa création, Plaine Commune mène une politique volontariste d'écologie urbaine en faveur de la qualité de vie de ses habitants et de ses usagers.

La politique communautaire

  • Avec l'adoption du Plan communautaire de l'environnement (2006) et du SCoT (Schéma de cohérence territoriale, 2007), Plaine Commune s'est engagée dans une démarche volontariste pour construire un projet de territoire écologiquement responsable, plus équitable et solidaire.
  • Le Plan climat énergie (2010) a confirmé cette démarche, poursuivie avec Terre d'Avenir, articulation de l'Agenda 21 communautaire et des Agendas 21 portés par chacune des villes de Plaine Commune.
  • Objectif : emmener le territoire et ses acteurs dans les transformations nécessaires pour aborder avec volontarisme les enjeux du XXIe siècle.
  • Plaine Commune se mobilise, au côté des associations et des habitants, pour lutter contre les pollutions et les nuisances : pollution de l'air, bruit, exposition aux champs électromagnétiques.
  • La communauté d'agglomération travaille aussi en partenariat avec les entreprises du territoire (élaboration de l'Agenda 21 ; réseau des Éco-industries, etc.), les associations à travers le Forum communautaire des associations environnementale, les habitants et usagers du territoire par le biais de la concertation et en repérant et soutenant des initiatives citoyennes.
  • Les objectifs d'écologie urbaine sont progressivement intégrés dans les politiques sectorielles de l'agglomération, à travers les nombreux projets d'aménagement : éco-quartier fluvial de L'Île-Saint-Denis ; Gare confluence ; Docks de Saint-Ouen ; bâtiments en ossature bois ; projet Maison de l'emploi et développement durable ; Schéma communautaire des circulations douces, etc..
  • Dans un souci d'exemplarité, les services de la communauté d'agglomération sont engagés dans une démarche éco-responsable : inscription des critères environnementaux et sociaux dans la commande publique ; réduction de la consommation de papier ; encouragement aux déplacements en transports en commun et modes doux ; diminution de l'usage des gobelets en plastique, etc.

Les outils
L'agglomération s'est dotée d'outils pour mener à bien cette politique :

  • Référentiel d'aménagement écologique.
  • Deux conventions qualité : sur la construction neuve et sur la réhabilitation.
  • Une Agence locale de l'énergie et du climat.

ZOOM SUR :

L'agenda 21

18 mois de travail d'analyse et de concertation : plus de 7 000 personnes ont contribué à l'élaboration du diagnostic de l'Agenda 21.
18 enjeux composent ce diagnostic, point de départ de l'élaboration de la stratégie de l'Agenda 21 communautaire.
Ces enjeux sont regroupés en trois familles

  • huit enjeux sociaux : amélioration du "vivre ensemble"
  • six enjeux territoriaux : qualification du territoire
  • quatre enjeux sociétaux : révolution des modes de vie

Mais aussi cinq axes de transformation :

  • Plaine-Monde, Plaine de tout le monde : favoriser la diversité et l'ouverture au monde comme richesse et point d'appui ; être un territoire d'accueil et d'inclusion
  • Plaine-école, Plaine fertile : donner à tous l'accès à un parcours éducatif de qualité et faire profiter les habitants du développement économique local ;
  • Plaine apaisée, Plaine qualifiée : maîtriser les tensions urbaines en qualifiant le territoire pour le bien-être et la santé de tous
  • Plaine-nature, Plaine de nature : réconcilier l'urbanisation avec la nature, en favorisant l'implication de chacun
  • Plaine de création, Plaine en transition : innover et coopérer pour engager la conversion écologique du territoire et renforcer la démocratie locale.

Les agents

Rattachée au Directeur général des services, la Délégation générale à l'écologie urbaine, créée en 2009, accompagne tous les services pour que les politiques communautaires, et les actions qui en découlent, contribuent à faire de Plaine Commune une agglomération "visant le bien être des populations actuelles dans le respect de celui des générations futures". Elle mobilise et accompagne les acteurs, habitants et usagers du territoire dans la conversion écologique et sociale.

La délégation : 

  • porte des projets stratégiques et transversaux (Plan climat énergie territorial, Agenda 21, Administration éco responsable...)
  • assure le suivi de dossiers courants : animation du Forum communautaire des associations environnementales ; sensibilisation des scolaires ; lutte contre les nuisances : pollution de l'air, des sols, etc.
  • coordonne les politiques d'écologie urbaine entre villes du territoire et communauté d'agglomération.

 La Délégation à l'écologie urbaine comprend moins de dix agents, basés au siège.

Les chiffres clés

80 000 gobelets plastique/an : c'est l'objectif de réduction de consommation au siège de Plaine commune avec leur remplacement par des tasses en faïence.

13 nouveaux jardins solidaires créés et retenus par la Région dans le cadre d’un appel à projets : à Aubervilliers, Épinay-sur-Seine, L’Île-Saint-Denis, etc.

338 variétés de plantes...

17 espèces de papillons...

42 espèces d'oiseaux...  recensées dans les friches de Plaine Commune

2 % de baisse annuelle de la consommation d’énergie liée à l’éclairage public.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail