Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Archives nationales

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Les Archives nationales

En février 2013, le bâtiment des Archives Nationales, pensé et conçu par l'architecte italien Massimiliano Fuksas, a ouvert ses portes à  deux pas de l'université Paris 8 de Saint-Denis. Situé à Pierrefitte-sur-Seine, dans la zone des Tartres, ce nouvel équipement d'envergure nationale est en dialogue avec la ville et son milieu urbain.

Les Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine
Les Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine © Rayarn

Les Tartres, un site stratégique

C'est sur le site des Tartres, à la croisée des territoires de Saint-Denis, Pierrefitte et Stains, que s'est installé ce nouveau centre des Archives nationales destiné à collecter, conserver et valoriser pour les trente ans à venir les archives centrales de l'Etat depuis 1790, Paris conservant les documents antérieurs.

Si cette implantation a été officialisée le 10 mars 2004, la première pierre avait symboliquement été posée le 11 septembre 2009 par François Fillon, Premier Ministre de l'époque et Frédéric Mitterrand, ancien Ministre de la Culture et de la Communication.

D'une capacité de stockage de 320 kilomètres linéaires, le monolithe habillé d'une peau d'aluminium accueille quotidiennement quelques 400 personnes (chercheurs, enseignants, étudiants, généalogistes...).

Le choix de ce lieu d'implantation est tout à   la fois symbolique, en lien avec l'histoire de France, à quelques kilomètres de la Basilique de Saint-Denis et pragmatique de par sa proximité immédiate les universités Paris 8 et Paris 13, ainsi que des centres de recherche d'envergure (CNRS...).

Elle se situe enfin au terminus de la ligne 13 du métro, rendant cet établissement facilement accessible de Paris et de l'ensemble de la région parisienne.

Un bâtiment en dialogue avec la ville

Pour concevoir son projet, l'architecte Fuksas est parti d'un travail sur la géographie des lieux, sur les différentes échelles du site, sur la recherche d'une dimension poétique, sur le dialogue avec la ville environnante.

Le bâtiment est organisé en deux parties : un premier, à l'Est, hébergera les magasins d'archives et la grande salle de lecture. Haut de 42 mètres, long de 180, habillé d'une peau en aluminium, il joue de ses matières et des effets de lumière. A l'Ouest, des volumes légers et transparents, suspendus, accueillent les bureaux, les salles de conférences et la réception du public.

Des bâtiments qui sont faits " non pas pour être contemplés mais pour être parcourus comme des morceaux de ville ", déclarait Massimiliano Fuksas lors de la pose de la première pierre.

Un accélérateur pour le développement du territoire

La présence des Archives nationales constitue un véritable accélérateur pour le
développement du secteur des Tartres
et bénéficie du soutien actif des acteurs locaux. L'implantation de cet établissement d'envergure nationale est également importante en termes de valorisation du territoire et de création d'emplois.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.