Carte blanche

Fermerfermer

Carte blanche | art | mercredi 19 février 2014

Akatre, matière vivante

La rubrique Carte blanche invite régulièrement des artistes présents sur le territoire à présenter une de leurs œuvres. Après Grand Corps Malade lors de la dernière édition, c'est sur le collectif Akatre que nous nous penchons cette fois. Basé à Saint-Ouen, Akatre est un trio fondé en 2007. Il travaille principalement autour de l'identité visuelle dans l'art, le culturel, la musique, la mode et le luxe. [En savoir plus]

Akatre crée de véritables univers ne manquant pas d'humour ou de malice, en détournant les objets du quotidien de leur fonction première pour en exploiter les qualités plastiques ou en jouant sur des sculptures dans lesquelles le corps devient le terrain de jeu de transformations multiformes.

Un travail reconnu

Leurs travaux de design et de photographie ont été exposés lors d'expositions collectives et personnelles comme au Bon Marché - Rive Gauche, au Palais des Arts de Marseille, à Chaumont pour le Festival international de l'affiche, à la Wanted Gallery, à Rennes pour "Libre Art Bitre", et à Saint-Ouen pour une rétrospective appelée "Atroa" des objets graphiques réalisés pour des commanditaires de l'art, du culturel, de la presse et du luxe. Akatre a également été exposé à la Gaîté lyrique, pour l'ouverture du lieu et pour la Nuit Blanche 2013, pour leurs vidéos illustrant les musiciens Para One & Tacteel.

Un trio qui s'exporte


Leurs installations artistiques, elles, ont été présentées à la Fondation Vasarely et à Lizières ("X100", "X400", "X500" pour l'exposition collective "Nature(s)"), au Museum of Destiny (Los Angeles) et c'est à Mains d'Œuvres en 2012, qu'ils présentent une création in situ visuelle et sonore grandiose appellée "Entre chiens et loups". Le trio expose en ce moment à Breda pour le Museum of Image. Plus près de nous, Akatre proposera le 16 mai une signalétique éphémère sur les bâtiments de la place du 8 mai 45 à Saint-Ouen, dans le cadre de la...


> Lire la suite

Kornflakes

Memo - Kornflakes from Akatre on Vimeo.

Les Cubes (création numérique, 2014)

Une évocation de l’Atelier, bientôt mis en place par Plaine Commune : un lieu d’expression et d’expérimentation pour dessiner ensemble la ville de demain.

 Vous êtes ici :

Nos actions

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la pageConvertir au format pdf (ouverture dans une nouvelle fenêtre)

Espace public

Depuis 2003, Plaine Commune a la charge de l’ensemble de l’espace public des villes. La Direction générale des services techniques (DGST) l’aménage, le construit, le gère et l’entretien. Les deux tiers des effectifs communautaires, soit environ 1 200 agents, y travaillent.

© DR

L’espace public c’est quoi ?

Lieu de passage, de rencontre, lieu de vie, l'espace public est ce que nous avons en commun dans la ville, le lieu même du vivre-ensemble.

De façon concrète il recoupe :

  • La voirie et les déplacements
  • Les parcs et jardins (et les espaces communs de certaines cités et équipements comme les écoles, par conventions avec les villes
  • la propreté (nettoiement et collecte des déchets
  • L’assainissement et l’eau (hors eau potable traitée par le SEDIF)
  • Les transports et la mobilité
  • Les bâtiments et la logistique

Les missions de la DGST

Conserver, entretenir, exploiter et surveiller le patrimoine, assurer le meilleur usage possible pour chacun en préservant l’intérêt général, telle est la mission quotidienne des agents de la DGST. En plus de cela, leur rôle est de développer, moderniser, aménager et étendre le patrimoine de Plaine Commune. C’est-à-dire exercer la maîtrise d’ouvrage pour réaliser les travaux nécessaires à la prise en compte des nouveaux besoins pour accompagner les mutations urbaines.

Outre l’espace public au sens strict, la direction générale des services techniques est également en charges des bâtiments communautaires qu'elle construit et gère : siège de la communauté d’agglomération, médiathèques, bâtiments techniques…

La politique communautaire

La politique de la communauté d'agglomération Plaine Commune en matière d'espace public vise à répondre aux besoins de tous, grâce à la mise en œuvre de divers moyens :

  • Concertation, communication, mise en débat des projets : pour que l'élaboration et la conception des espaces publics se fassent avec les usagers, en phase avec les utilisateurs futurs.
  • Meilleur partage des espaces pensés prioritairement pour les piétons. Pour favoriser le lien social et les circulations douces.
  • Flexibilité, adaptation, évolution : pour que les espaces publics répondent aux multiples utilisations qu'en fait un public varié selon les moments de la journée, les différents temps de la ville.
  • Confort et sûreté : pour un accès facile pour les usagers. Lisibilité et simplicité des parcours grâce au choix spécifique de matériaux et de mobiliers tenant compte, dès la conception des espaces, des contraintes imposées.
  • Prise en compte de la diversité des paysages urbains : Pour établir un dialogue entre le passé et les enjeux de l'avenir.
  • Prise en considération des éléments naturels et de la lutte contre le réchauffement climatique dans la conception des espaces publics, le végétal et l'eau.
  • Favoriser la gestion et l'entretien des espaces dans un souci d'économie : nouveau mode de gestion des eaux pluviales, gestion différenciée pour le choix des plantations. Compte tenu de l'usage intensif qui est fait des espaces publics, leur gestion et leur pérennité sont des enjeux majeurs pour leur conception.

Quelques chiffres

Voirie :
336 km : longueur de la voirie communale
34 740 : nombre de point lumineux
307 : carrefours à feux
3 360 : places de stationnement en parking
10 200 places payantes sur la voirie
27 000 : arbres d’alignement
32,5 km : voies cyclables( + 120 km en zones 30)

Assainissement :
296 km : longueur du réseau d’assainissement (dont 10 % visitable)

Parcs et jardins  :
117 : parcs et squares
1 257 000 : fleurs produites sur 5 serres

Propreté :
160 000 : tonnes de déchets collectés par an
25 000 : tonnes de dépôts sauvages collectés par an
31 000 : tonnes de déchets collectés dans les 3 déchèteries

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

SIGNALER UN INCIDENT

+ Par téléphone : 0 800 074 904


+ Sur le site Internet :

En remplissant une demande par formulaire


+ Depuis votre smartphone :

allo agglo signaler un incident sur mobile

Télécharger l'appli mobile :

> Pour iPhone

> Pour Android