Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Les projets

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Gare des Mines - Fillettes

Créer un quartier à part entière assurant la continuité urbaine entre Paris et sa banlieue Nord tout en améliorant la qualité de vie des habitants de part et d'autre du périphérique, tel est le projet porté par Plaine Commune et la Ville de Paris.

Vers un quartier intercommunal entre Plaine Commune et Paris

Ce projet ambitieux qui prendra forme sur le site de la Gare de Mines-Fillettes
situé sur les territoires de Saint-Denis, d'Aubervilliers et du 18e arrondissement parisien sur une surface totale de 22 hectares (2,5 à Saint-Denis, 3,9 à Aubervilliers et 15,6 à Paris). Il s'agira du premier quartier intercommunal mis en place entre Paris et une collectivité voisine.

Le site

Ancienne gare à charbon, ce site dont la valorisation a fait l'objet d'un protocole d'accord signé le 28 octobre 2008 entre la capitale et Plaine Commune, est délimité au Nord par l'avenue des Magasins Généraux, à l'Est par l'avenue Victor Hugo et à l'Ouest par le cimetière parisien de la Chapelle Saint-Denis. Du côté parisien, le boulevard Ney et la rue Charles Hermite constitueront les limites Sud de futur quartier.

Ce dernier sera organisé autour d'un espace vert réalisé grâce à la couverture du périphérique sur 225 m entre la porte de la Chapelle et la porte d'Aubervilliers, créant ainsi un espace public commun faisant le lien entre les territoires de Paris et celui de Plaine Commune. La rue des Fillettes, reliant historiquement Saint-Denis à Paris, sera prolongée.

Ce projet est emblématique de la démarche métropolitaine dans laquelle Plaine Commune et la Ville de Paris sont engagées, car au-delà des frontières administratives et de la frontière physique constituée par le boulevard périphérique, les deux collectivités ont décidé de réaliser ensemble un quartier à part entière, cohérent et capable d'assurer une réelle continuité urbaine.

Le programme

Si ce nouveau quartier se veut principalement résidentiel avec la création de plus de 1 500 logements dont plus de 40 % de logements sociaux (un tiers sur le territoire de Plaine Commune et deux tiers à Paris), il verra également s'installer sur son sol de nombreuses activités créatrices d'emplois.

En effet 140 000 m² seront dédiés, à proportions égales, aux bureaux et aux commerces, permettant ainsi la création de 3 500 emplois à terme. Des équipements de proximité (crèches, écoles, terrains de sports, gymnase) sont également prévus. Côté Paris, le square Charles Hermite sera remis en valeur et ouvert sur sa façade Nord.

Un plan de déplacements novateur

L'une des idées directrices fortes dans le schéma de déplacement du futur quartier consiste à Â  favoriser les circulations douces (piétons, vélos, etc.) dans une optique d'amélioration de la qualité de vie des habitants et de respect de l'environnement.

D'autre part, le désenclavement et la requalification urbaine du secteur Gare des Mines - Fillettes reposent sur le développement et l'amélioration des transports en commun desservant le secteur. C'est la raison pour laquelle plusieurs projets menés conjointement avec le STIF (Syndicat des transports d'Ile-de-France), la RATP, la SNCF et RFF (Réseau ferré de France) seront mis en œuvre.

Ainsi le prolongement du tramway T3 (mise en service fin 2012), la construction de la Gare du RER E Rosa Parks, le Tramway T8 qui reliera Epinay-sur-Seine et Villetaneuse au XIXe arrondissement de Paris et enfin le prolongement de la ligne 12 du métro jusqu'à la mairie d'Aubervilliers seront autant d'ouvertures du futur quartier sur son environnement.

La mise en oeuvre

Afin de définir un projet cohérent s'affranchissant des limites communales, Plaine Commune et la Ville de Paris ont désigné une même équipe d'urbanistes, dans le cadre d'un groupement de commande. Il s'agit de l'urbaniste Christian Devillers, accompagné par l'agence FHY.

Ensuite, la mise en oeuvre opérationnelle du projet se fera dans le cadre de deux ZAC distinctes. La réalisation de celles-ci sera concédée à un ou deux aménageurs, après un appel d'offre lancé sur chaque territoire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.