Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Les projets

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Ecoquartier fluvial de l'Ile-Saint-Denis

Le plus grand écoquartier de France sort peu à peu de terre au sud de L’Île-Saint-Denis. A seulement dix minutes de Paris, cet écoquartier fluvial de 22 hectares va créer un véritable lien au sein de la plus grande île de la Seine, entre nature et urbain, à deux pas d’un parc Natura 2000. Le site pourrait même accueillir une partie du village olympique et paralympique en 2024.

Le futur écoquartier fluvial à L'Ile-Saint-Denis
Le futur écoquartier fluvial à L'Ile-Saint-Denis © Playtime Architectes

Un quartier novateur

Construit sur le site des anciens entrepôts du Printemps et des Galeries Lafayette inoccupés depuis 2004, l’Écoquartier fluvial est conçu comme un écosystème urbain intégré. L'ambition du projet réside dans la création d'un quartier mixte assurant un grand nombre de fonctions urbaines (logements, activités économiques, commerces de proximité, ateliers, bureaux, équipements...), tout en plaçant la dimension environnementale au cœur de chacun de ses pans.
Le quartier valorisera également la spécificité insulaire et l'identité fluviale du site avec un réaménagement des berges de Seine invitant à la promenade.

L’écologie urbaine comme ADN du projet

Plusieurs axes forts font de l’écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis un projet novateur en matière d’écologie urbaine. Son atout est évidemment son lien à la Seine et à l’eau en général. L’aménagement des berges de Seine, leur intégration dans la vie quotidienne du quartier, la présence de noues en fait un site exceptionnel. Ajoutée à cela une cohérence écologique sur la question de l’eau : zéro rejet d'eau pluviale, traitement des eaux à ciel ouvert, gestion des risques d'inondation. Ceci constitue le point d’orgue d’une gestion écologique exemplaire du projet qui va de la préservation des espaces végétaux (taille douce des arbres, aucun produit phytosanitaire dans l’espace public …) à la gestion des pollutions (traitement des terres polluées préférentiellement sur site, prise en compte du bruit et des contraintes électromagnétiques) en passant par la gestion de l’énergie, des déchets et du recyclage (20 % des besoins énergétiques électriques du quartier seront produits sur place, mise en place de techniques innovantes de recyclage urbain)

Une de ses autres caractéristiques majeures est d’être un quartier sans voiture, équipé de centrales de mobilité à ses portes permettant la mutualisation du stationnement et la mise en place de services de mobilité. Pour le reste, le site fera la part belle aux circulations douces et à une nouvelle offre de transports en commun.

Un quartier ambitieux, trait d’union entre le nord et le sud de l’île

Au sein de L’Île-Saint-Denis, le périmètre du projet, autrefois occupé par les entrepôts, doit relier les quartiers habités du Sud et du centre-ville. Le projet est donc conçu comme un morceau de ville à part entière destiné à tous, tant dans les équipements qui le composent que dans son rôle de lien entre le nord et le sud. Les habitants du quartier Sud y viendront à pied et à vélo le long de la Seine. Dans l’autre direction les nouveaux habitants iront à l’école Jean Lurçat rénovée (primaire et maternelle).

Le volet logement propose des typologies variées d'habitat: 50 %  de logements en accession libre, 30 % de logements sociaux, 20 % de logements en accession sociale. Un soin particulier sera apporté à la diversité des types d'habitats

L’écoquartier fluvial propose également un « vivre autrement » à travers notamment la présence d’espaces partagés dans les immeubles (terrasses plantées, salles communes, lieux de convivialités), du projet d’habitat participatif de l’arche en l’île, de locaux dédiés à l’économie sociale et solidaire.

S’il est résolument novateur, tourné vers le respect de l’environnement et la qualité de vie des habitants, le projet intègre également des emplois et des équipements. Ainsi, des jeux pour enfants seront réalisés, des commerces de proximité accompagneront les logements, les ateliers et les bureaux créés. Il est prévu de réaliser des locaux d'activités destinés aux TPE et aux entreprises d'économie sociale et solidaire. L'objectif est la création de 1 000 emplois dans les filières écologiques, culturelles et fluviales.

Les acteurs du projet

  • Maitre d’œuvre des espaces publics : INUITS

Le calendrier

  • 2006 : Schéma directeur
  • 2008 : Consultation des promoteurs – architectes
  • 2009 – 2012 : Procédures administratives
  • 2013 : Chantier de démolition
  • 2016 : Lancement des travaux de construction
  • Fin 2017 : Premières livraisons
  • Fin 2018 : Livraison de la phase 1
  • La suite du calendrier dépend de la décision du choix de la ville hôte pour les Jeux Olympique et Paralympiques de 2024

Les prix

  • 2009 : Nouveau quartier urbains du Conseil régional d’Ile-de-France
  • 2011 : Prix d’avenir du palmarès national du Ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’Energie

L'écoquartier fuvial en photos

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

Télécharger

Journal du projet, l'écoquartier fluvial - septembre 2016

CONTACT

La Coopérative de l'écov'île

16 rue Méchin

93450 L'Île-Saint-Denis

Tél :  0800 718 718

Ouvert le lundi de 14h à 19h et du jeudi au dimanche de 10h à 13h et de 14h à 19h

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.