Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Les projets

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Prolongement de la ligne 12

Le projet de prolongement de la ligne 12 jusqu'au centre-ville d'Aubervilliers prévoit la création de trois nouvelles stations. La première, Front Populaire a été inaugurée le 18 décembre 2012.

Métro ligne 12 - Porte de La Chapelle
Métro ligne 12 - Porte de La Chapelle © DR

Les améliorations attendues

Le métro correspond au mode de transport adapté pour desservir un grand nombre d'habitants sur un territoire restreint (Aubervilliers, avec 12 800 habitants au km² est la ville la plus densément peuplée de Plaine Commune) et pour donner accès à de nombreux équipements.

De plus, il crée le lien qui manquait entre la commune d'Aubervilliers et Paris, et permet ainsi de raccrocher des territoires largement interdépendants.

L'intérêt du prolongement tient également à son insertion dans le projet urbain de La Plaine et d'Aubervilliers. Cette zone pourra ainsi se transformer en un secteur attractif, grâce à la présence de terrains disponibles et de stations de métro à proximité.

De même, pour le développement d'Aubervilliers, la présence d'un métro en centre-ville est un élément fort pour la redynamisation du secteur, en permettant de l'identifier comme le pôle majeur dans la ville.

Le projet

Le prolongement de la ligne 12 passe par la création de trois nouvelles stations. La première d'entre elles, la station Front Populaire au croisement de la rue Proudhon et de la rue des Fillettes entre Saint-Denis et Aubervilliers, a été mise en service le 18 décembre 2012. Les travaux se poursuivent pour les stations Aimé Césaire et Pont de Stains. La RATP communiquera le planning d'ouverture des deux dernières stations dans le courant de l'année 2018.

Cette démarche s'inscrit dans un projet plus large de raccordement des villes de la première couronne à Paris, par un prolongement des lignes de métro de plus en plus profondément en banlieue.

Il s'agit également de desservir la dernière ville de la première couronne qui ne possède pas de mode de transport lourd dans son centre-ville.

Le projet a connu de nombreux retards, car la somme inscrite au contrat de plan n'était pas suffisante pour ouvrir ces trois stations.

Le projet en chiffres

Début des travaux : mi-2007

Mise en service de la station Front Populaire : le 18 décembre 2012

295 M€ : le coût total du projet

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.