Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Découvrir, sortir

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Plaine Commune au cœur de la candidature Paris 2024

Plaine Commune fait partie intégrante de la candidature #Paris2024 pour les Jeux Olympiques et Paralympiques. En cas de succès de celle-ci, le territoire accueillerait le village olympique ainsi que trois sites majeurs de compétitions. Transports, aménagement urbain et attractivité, l'accueil d'un tel événement constituerait un accélérateur de développement considérable.

Paris 2024-Plaine Commune-Luxigon-DPA

Le village olympique Bords de Seine-Pleyel

Situé entre le quartier Pleyel à Saint-Denis, Saint-Ouen et L’Île-Saint-Denis, le village olympique et paralympique « Bords de Seine Pleyel » accueillera les 17 000 sportifs qui seront au centre des attentions de la planète entière à l’été 2024. Ce lieu de vie éphémère offrira  un cadre de vie optimal aux athlètes notamment grâce à la proximité du fleuve. L’ensemble du site, pensé dès son origine pour correspondre aux besoins exprimés par la population et s'appuyant sur les projets existants de l'écoquartier fluvial et d'Universeine, comprendra à terme plus de 2000 logements familiaux, des résidences étudiantes et des locaux d'activité économique.

Proche de plusieurs infrastructures majeures telles que le Stade de France et le futur centre aquatique, l’emplacement du village olympique est également idéalement desservi par les transports en commun. Il est surtout facilement accessible en véhicule depuis l’ensemble des sites franciliens qui accueilleront les compétions olympiques. Une grande majorité d’athlètes doit en effet pouvoir rejoindre en moins de 30 minutes les sites de compétitions.

Le projet met également en valeur le patrimoine industriel remarquable du territoire puisque les locaux de la Cité du cinéma et la halle Maxwell pourraient être utilisés par les athlètes comme lieu de vie durant toute la compétition.

Répondre aux besoins des habitants

Les immeubles du village olympique qui accueilleront les athlètes seront imaginés dès leur conception comme de futurs bureaux, équipements publics, logements ou pépinières d’entreprise ; de façon à s’adapter aux projets et aux besoins locaux qui ont été travaillés, dans le cadre des projets préexistants, avec les habitants. En cas de succès de la candidature Paris 2024, le village constituera un accélérateur pour une reconversion déjà engagée. Il deviendra après l’olympiade une véritable partie de ville multifonctionnelle, intégrée au tissu urbain et social du territoire.

La plupart des projets urbains sur la zone concernée (Pleyel, Écoquartier fluvial de L’Île-Saint-Denis, projet Universeine) sont d’ores et déjà engagés. La mise en œuvre du site d’accueil des compétiteurs permettra de conforter des projets structurants pour le territoire tels que la réalisation du Franchissement Pleyel et d’une passerelle-bus entre L’Île-Saint-Denis et Saint-Denis. De même, les aménagements olympiques permettraient d’accélérer la réparation de certaines coupures urbaines et nuisances subies par les habitants avec l’enfouissement des lignes à très haute tension, l’aménagement d'une mur anti-bruit le long de l’A86 et le réaménagement des berges de Seine pour faciliter les circulations douces.

En matière de patrimoine vert, l’obtention des Jeux Olympiques permettrait également la création d’un parc dans le périmètre du village ainsi que l’extension du parc Georges Valbon à La Courneuve.

Trois sites olympiques

Outre le village olympique et paralympique, le territoire de Plaine Commune comptera, en cas de succès de la candidature #Paris2024, trois sites accueillant des compétitions. Ainsi, sans surprise, le Stade de France, constituera, avec ses 80 000 places, le centre névralgique de l’olympiade. L’enceinte dionysienne sera le théâtre des cérémonies d’ouverture et de clôture, ainsi que des épreuves d’athlétisme qui sont traditionnellement les épreuves reines des Jeux.

La piscine Marville (Saint-Denis – La Courneuve) s’offrira quant à elle une véritable cure de jouvence et portera sa capacité d’accueil à 5 000 places. Au rayon des nouveautés, c’est bien sur le territoire de Plaine Commune, à proximité du Stade de France, que le centre aquatique verra le jour. Il recevra, en plus des épreuves de natation au cours desquelles les sportifs français ont coutume de briller, les concours de plongeon et de natation synchronisée.

Un développement à allure olympique

Plaine Commune s’inscrit dans une démarche constructive pour ses habitants. A l’instar de l’arrivée du Stade de France, qui a été un accélérateur de développement considérable pour le territoire, l’obtention des Jeux permettrait d’effectuer un pas de géant en termes de construction de logements,  d’aménagement urbain et paysager. De façon générale, de nombreux projets à l’échelle du département de la Seine-Saint-Denis se voient confortés et accélérés pour être à l’heure au rendez-vous de 2024.

En matière de transports, si aucune infrastructure nouvelle n’est prévue, l’obtention de cet événement d’envergure planétaire offrira aux habitants du territoire la garantie que les calendriers de mise en œuvre seront respectés pour les lignes d’ores et déjà actées (prolongement de la ligne 14 vers Pleyel et création des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express qui devront être achevées en 2024).

Une fois en service, ces lignes garantiront des conditions optimales de circulation pour les spectateurs durant les Jeux Olympiques, mais surtout pour les habitants avec la désaturation de la ligne 13 et l’arrivée des transports rapides en rocade entre les villes de Saint-Ouen, L’Île-Saint-Denis, Saint-Denis ou encore La Courneuve. La ligne 17 du métro permettra également un accès au bassin d’emploi de Roissy Charles-De-Gaulle.

Par ailleurs, la livraison de nouveaux équipements permettrait de conforter certains projets de transports, à commencer par le prolongement du tram T8 vers Paris.

Sur le plan économique enfin, l’obtention des Jeux Olympiques 2024 permettrait aux entreprises du territoire de promouvoir leur savoir-faire et d’obtenir des marchés liés à l’événement ; avec à la clef pour les habitants des retombées importantes en matière d’emploi, de formation.

©Paris 2024-Plaine Commune-Luxigon-DPA / Perspective du village olympique Bords de Seine-Pleyel

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.