Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Agenda

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Festival | Musiques

publié le 22 mars 2018

le 16 mai 2018

Métis : Madala Kunene

Eglise Saint-Ouen-le-Vieux

© Muntu

infos pratiques

Mercredi 16 mai, à 20h30

Tarif plein : 10 €

Tarif réduit : 5 €

Lieu

Eglise Saint-Ouen-le-Vieux

4 Rue du Planty

93400  Saint-Ouen

Madala Kunene, né près de Durban, est la figure emblématique du blues zoulou. Célébré aujourd’hui dans toute l’Afrique du Sud, il reste un grand adepte des rencontres musicales comme celle qu’il nous propose, pour Saint-Ouen, avec Matthias Abächerli au violon et à la basse.

 

Bafo Madala Kunene est né en 1951 à Mkhumbane (Cato Manor), une communauté mixte et dynamique à l’extérieur de Durban. Fils d’un charpentier, il a été élevé par sa grand-mère – une universitaire convaincue qui voulait qu’il soit un rat de bibliothèque.

À l’âge de huit ans, Kunene et certains membres de sa famille élargie ont été transportés par camion par le gouvernement d’alors pour aller vivre dans le canton relativement récent de KwaMashu.

« Les gens ne peuvent pas imaginer ce que c’est quand on voit des bulldozers démolir sa maison au milieu de la nuit », se souvient Kunene. « Le pire, c’est que lorsqu’ils nous ont transportés, ils sont venus la nuit et ont embarqué ma famille à l’arrière d’un camion, puis ils sont allés dans une autre région pour y chercher une autre famille et ainsi de suite. Donc vous n’étiez pas seulement séparés de chez vous, vous avez été dépouillés de vos amis et de vos voisins dans le processus. C’était un acte très calculé de la politique de l’apartheid », ajoute-t-il.

En méditation sur son histoire, Madala Kunene a sorti en 2015 un album intitulé 1959, dans lequel il explore des sujets souvent mélancoliques, en particulier sa propre histoire en tant que victime d’un déplacement forcé. « Je n’ai jamais parlé sérieusement de ces expériences dans ma musique. Je voulais les rappeler et surtout faire un album personnel qui regardait mon histoire personnelle plutôt que de regarder à l‘extérieur », explique-t-il. 1959 est un album de blues, une catharsis personnelle : c’est le cri de guerre urbain de Madala Kunene.

« La musique est le meilleur moyen d’enregistrer et de raconter l’histoire. En tant que peuple africain, la façon dont nous connaissons et comprenons notre passé est très influencée par la musique », explique le musicien.

L’intérêt suscité par le travail de Madala s’est étendu à un film documentaire réalisé en 2017 sur ses premiers travaux avec le label MELT 2000. Filmé, édité et produit par Dick Jewell, le documentaire s’intitule MOVING WITH MADALA.

<- Retour à la liste des évènements

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

Enregistrer dans mon agenda

Recevoir l'événement par mail

Evénements en relation

du 21/06/2018 au 23/06/2018

> Carmen

L’Embarcadère [En savoir plus]

le 15/06/2018

> Love & revenge

Espace Renaudie [En savoir plus]

du 25/05/2018 au 26/05/2018

> L’Enfant d’éléphant – Orchestre de Paris

Espace Renaudie [En savoir plus]

Infos travaux

16/04/2018

> Requalification rue Paul Eluard

Du 16 avril au 13 juillet 2018

09/04/2018

> Aménagement de la chaussée rue rateau

Du 9 avril au 4 mai 2018

23/03/2018

> Requalification de la rue François Couperin

Du 23 mars au 1er juin 2018

12/03/2018

> Travaux de requalification avenue Gabriel Péri

Du 12 mars au 30 novembre 2018

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.