Carte blanche

Fermerfermer

 Vous êtes ici :

Actualités

twitter facebook google + addthis envoyer par mail
Imprimer la page

Territoire

Publié le 15 novembre 2017

Le Stade de France accueillera le Mondial 2023 de rugby

Plusieurs matches de la compétition auront lieu à Saint-Denis

© C. Filieule

Après l’Euro 2016 de football l’an passé, et un an avant les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, le Stade de France accueillera plusieurs matches du Mondial de rugby en 2023. La candidature française a en effet été retenue à l'issue du vote des fédérations et confédérations World Rugby, le 15 novembre dernier.

Au cœur du dispositif de la candidature française, qui était en concurrence avec l’Afrique du Sud et l’Irlande, l’enceinte dionysienne devrait notamment être le théâtre de la finale de la plus prestigieuse compétition de rugby mondiale. Parmi les huit autres villes hôtes de la compétition, on retrouvera notamment Marseille, Bordeaux, Nantes, Lyon ou encore Toulouse.

Une fois de plus, le territoire se trouvera au centre des attentions pour les amateurs de sports à l’occasion de ce 2e mondial accueillit par la France, après celui de 2007 au cours duquel l’Afrique du Sud avait décroché le titre mondial au Stade de France en dominant l’Angleterre en finale.

Voir aussi :
> Les Jeux sont à nous !

<- Retour à la liste des actualités

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

twitter facebook google + addthis envoyer par mail

AUTRES ACTUS

11/12/2017

> Autolib’ arrive à Saint-Denis

Mise en service le 18 décembre

27/11/2017

> Tous à la foire des savoir-faire !

Jusqu'au 20 décembre à Saint-Denis

23/11/2017

> PLUI : donnez votre avis sur l’avenir du territoire

Réunion publique le 15 décembre

05/12/2017

> Stationnement : ce qui change en 2018

A partir du 1er janvier

04/12/2017

> Emploi : les rendez-vous de décembre

Maison de l’emploi

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.